Le debriefing de la crise en 4 questions essentielles

Par Pierre Mathevet – TIRSEV           

La période que nous venons de traverser a généré de très nombreuses émotions essentiellement désagréables (colère, peur, tristesse, crainte, …), au sein des équipes. Non gérées, ces émotions peuvent laisser des traces à titre individuel et donc avoir un impact sur le collectif.  La capacité à ressentir et exprimer collectivement ses propres émotions en toute confiance entre équipiers est un enjeu majeur pour plusieurs raisons. D’abord toute émotion vécue est un signal personnel qui permet de mieux comprendre comment chacun fonctionne, de mieux cerner ses propres besoins profonds. De même, celles exprimées par autrui nous aident à mieux comprendre les raisons particulières de ces émotions spécifiques chez ses collègues de travail, de mieux le connaitre. Enfin, une fois partagées les émotions sont moins lourdes à porter. 

            Ainsi les vraies équipes se soudent dans l’adversité en développant l’entraide et la bienveillance, chacun étant à l’écoute de ses propres émotions et de celles de ses coéquipiers. Alors que les tensions, les comportements malsains sont exacerbés dans les simples groupes d’individus. Les crises sont ainsi d’excellents révélateurs du niveau de cohésion entre les individus.

 Il est donc temps de faire un bilan des ressentis des collaborateurs vécus ces derniers mois ou dernières semaines, et d’en profiter pour connaitre leurs sources de stress actuelles, leurs appréhensions. Cela peut se faire grâce à 4 questions auxquelles chaque collaborateur sera encouragé de réfléchir pour pourvoir exposer ses réponses personnelles:

  • Quelles ont les 2 principales choses positives que vous avez découvertes durant cette période de crise (au choix sur vous, sur l’équipe, sur les clients, sur l’organisation, sur une personne en particulier, …) ?
  • Quelles sont les 2 choses qui vous ont le plus posé le plus de difficultés pendant cette période (au choix vis-à-vis des dirigeants, de l’équipe, de l’organisation, de vos problématiques personnelles, des clients, …) ?
  • Quelles sont les 2 principales choses finalement que vous retiendrez de cette expérience, que vous avez vraiment apprises de cette période et que vous gardez ?
  • Quelles sont vos 2 principales sources d’inquiétudes, de stress pour les semaines ou mois qui viennent ?

Idéalement l’exercice de restitution se fait avec l’ensemble de l’équipe, chacun s’exprimant à tour de rôle pour partager. Cela permet de mieux cerner l’intensité des émotions passées et actuelles. Et  ce n’est possible que si la parole est libérée au sein de la clinique, signal de maturité de l’équipe. Bien entendu les dirigeants partagent le même exercice avec les salariés lors de la même réunion, qui devient aussi une très belle occasion à la fin de remercier l’ensemble de l’équipe pour son engagement. Une réunion bien souvent pleine d’émotions qui se révèle fondatrice ou qui renforce le lien et la confiance.

Autrement il est possible de le faire sous un format écrit où chacun répond à ces 4 questions envoyées par exemple par mail. Avec de préférence, un retour individuel non anonyme par exemple par mail. Sinon un(e) salarié(e) est chargé(e) de récupérer les données de chacun et de faire la compilation, ce qui est malheureusement beaucoup moins riche. Là encore un retour à l’oral devant l’ensemble de l’équipe est particulièrement fédérateur.

3 avantages possibles (probables ?) pour les dirigeants de cette action :

  • En général une occasion de recevoir des feedbacks très positifs sur leur engagement pendant le confinement et la gestion de toutes les priorités de protection des salariés et des clients, et les difficultés. Toujours très agréable à vivre car par expériences vécues , ces remerciements sont extrêmement sincères
  • Les points négatifs permettent de mieux comprendre le vécu de certains équipiers ou leurs attentes auxquelles les dirigeants n’ont pas répondu. Une base pour le process d’amélioration continue !
  • Les sources actuelles d’inquiétude sont partagées par les salariés, ce qui diminue déjà leur importance et permet aux dirigeants d’être vigilants sur les points à travailler ou à surveiller dans les semaines à venir.

Et enfin un magnifique moment de partage en équipe !!

Laisser un commentaire